L'appli Alim'confiance : la carte des bons et des mauvais restaurants

Depuis le lundi 3 avril, le public a accès aux résultats des contrôles officiels en matière de sécurité sanitaire des aliments. Comme le prévoit le décret n°2016-1750 du 15 décembre. Propreté des locaux et du matériel, hygiène du personnel et des manipulations, respect de la chaîne du froid ...

Le consommateur peut (presque) suivre à la trace l'état des lieux sanitaire de l'établissement contrôlé. Attention, il ne s'agit pas de parler de goût mais bel et bien du fait de respecter les normes en matière d'hygiène. Le système d'évaluation permet de connaître le niveau global d’hygiène de l’établissement alimentaire et de donner une idée du respect des normes. Il suffit de télécharger l'application Alim'confiance sur votre smartphone ou androïd et de faire des recherches par ville. Il suffit de cliquer www.alim-confiance.gouv.fr
 
Qui est contrôlé ?
L'on trouve dans le dispositif Alim'confiance tous les établissements de la chaîne alimentaire : restaurants, métiers de bouche, distributeurs, restauration collective, les ateliers de production et de transformation des denrées animales ou d’origine animale (viande, lait, œufs, poisson, etc.), des denrées végétales ou d’origine végétale, les abattoirs, ... L’évaluation de l’établissement reste publiée pendant ue durée d’un an après le contrôle. 
 
Quatre niveau d'hygiène
Sur le site Alim Confiance ou sur l'application dédiée aux téléphones mobiles, les résultats s'affichent sous le forme de smileys. Ce sont quatre émoticones qui facilitent l'appréhension des résultats :
 
Très satisfaisant : Établissement ne présentant pas de non-conformité, ou présentant uniquement des non-conformités mineures.
 
Satisfaisant : Établissement présentant des non-conformités qui ne justifient pas l’adoption de mesures de police administrative mais auxquels l’autorité administrative adresse un courrier de rappel de la réglementation en vue d’une amélioration des pratiques.
 
A améliorer : Établissement dont l’exploitant a été mis en demeure de procéder à des mesures correctives dans un délai fixé par l’autorité administrative et qui conduit à un nouveau contrôle des services de l’État pour vérifier la mise en place de ces mesures correctives.
 
A Corriger de manière urgente : Établissements présentant des non-conformités susceptibles de mettre en danger la santé du consommateur et pour lesquels l’autorité administrative ordonne la fermeture administrative, le retrait, ou la suspension de l’agrément sanitaire. Les établissements qui présentent cette mention sont sous surveillance des services de contrôle. Soit l’établissement remédie aux non-conformités constatées, soit une procédure de fermeture est ordonnée.
 
On a testé à Nice et dans le Var
Il suffit d'entrer le nom de la commune recherchée et les premiers résultats des établissements contrôlés depuis le 1 mars 2017 apparaissent. Dès le 3 avril, on constate à Nice, la présence de six établissements : quatre appartenant à la catégorie " entrepreposage de viandes de boucherie" (dont deux "Très satisfaisant" et un " A améliorer"), un "expédition de coquillages" ("Très satisfaisant") et deux restauration collective (dont un "Très satisfaisant" et un " A améliorer").  
Dans le département du Var (au 4 avril 2017), huit restaurants ont été inspectés et contrôlés, uniquement sur la façade littoral. Les résultats laissent apparaître un " A améliorer" (à Hyères), cinq " Satisfaisant" (Hyères, La Garde, La Londe, Ollioules et Six-Fours) et un " Très satisfaisant" (La Garde, Six-Fours).
×

Faites-vous rappeler

Si vous ne souhaitez pas vous inscrire en ligne, ou voulez simplement des renseignements, laissez-nous votre nom et votre numéro de téléphone, et nous vous rappelerons dans les plus brefs délais.

×

Faites-vous rappeler

Fermer