Foodraising, le crowdfunding de la cuisine

Les plateformes de financement participatif, on connaît. Surfer sur KikkKissBankBank pour aider un projet un peu fou de tour autour du monde ou cliquer sur MyMajorCompany pour s'improviser producteur d'un artiste : c'est possible. Mais qui aurait pu imaginez qu'un site spécialement dédié aux projets "food" se taillerait une petite part du gâteau au milieu des géants.

Une plate-forme créée en avril 2016

Baptisé en avril 2016, le site foodraising.com s'adresse aux porteurs de projets autour d'une thématique culinaire et gastronomique. Que l'activité soit existante ou en cours de gestation, il est possible d'être financé par des contributeurs. A charge pour les lanceurs de collectes de séduire leur "public". Et, pour toi public, Foodraising propose pas moins de 14 catégories rassemblant des thématiques suivantes : restauration, vin, innovation culinaire, cuisine, alimentation, foodtruck, concept éphémère, digital food, évènementiel et festivals, CHR, commerces de bouche, restaurant d’hôtel, gastronomie, artisans, producteurs, viticulteurs, agriculteurs, bouchers, charcutiers, traiteurs, primeurs, associations, projets étudiants...

 

Comment ça marche ?

De l'achat de locaux en passant par l'acquisition de matériels professionnels, la décoration, les travaux : le financement participatif récolté peut financer en totalité ou en partie votre projet. Voire vous venir en aide en complément de prêts bancaires et d’apports personnels.

Le principe est simple. Vous organisez votre collecte de fonds auprès des internautes et du public pour financer votre projet. Les donateurs participent financièrement à votre collecte en échange d’une contrepartie en nature (la récompense que vous fournissez).

 

Ils ont atteint leurs objectifs

Toute jeune plateforme de financement participatif, Foodraising a déjà permis à des porteurs de projets de finaliser leur collecte. A l'instar de Luni (aux origines de la cuisine italienne), un restaurant parisien qui a atteint 5 600 euros (objectif : 5 000 euros), grâce aux coups de pouce financiers de 72 contributeurs. Le but visé étant ici de faire réaliser une enseigne lumineuse avec le logo de l'établissement (2 500 euros), des cartes réalisées par une graphiste (700 euros), l'achat d'une soixantaine d'assiettes (1 000 euros) et de plaques chauffantes.

D'autres projets, comme par exemple, Le Vagabond food truck à Montpellier (4 000 euros atteints), le City chef (haut de gamme livré à domicile, 10 000 euros atteints) à Paris ont pu réaliser les initiatives qui leur tenaient à coeur dans le cadre de 'univers de la restauration et des métiers de bouche.

 

Pour plus de renseignements : www.foodraising.com

×

Faites-vous rappeler

Si vous ne souhaitez pas vous inscrire en ligne, ou voulez simplement des renseignements, laissez-nous votre nom et votre numéro de téléphone, et nous vous rappelerons dans les plus brefs délais.

×

Faites-vous rappeler

Fermer