2015, une bonne cuvée pour les boissons

Une étude rendue par Nielsen-CGA dévoile des éléments de réponses sur la façon de consommer en France l'an dernier.

Les tendances 2015 du marché des boissons  révèlent une progression de 2,9 % des volumes  selon une étude rendue par Nielsen-CGA par rapport aux comportements des consommateurs. Une progression qui combine les résultats du secteur CHR (cafés, hôtels, restaurants) avec celui des commerces de proximité de la grande distribution et du e-commerce (drive). Comment a-t-on consommé ? Où a-t-on acheté et quelles sont les boissons « phare » ? L'expertise dévoile des éléments de réponses sur la façon de consommer en France l'an dernier.

Entre amis, à la maison. Ce bilan est donc plutôt rassurant en dépit d'un début d'année 2015 morose qui s'explique par un mutations des comportements des consommateurs pour des raisons budgétaires. Trois quart des clients ont privilégié les soirées entre amis, à domicile au détriment des établissements de type cafés et restaurants. Outre l'aspect financier; 13% d'entre eux ont évoqué l'impact des attentats sur leur choix de mode de sortie.

La part des cafés, hôtels, restaurants ? Selon Nielsen, l'ensemble du circuit « cafés, hôtels, restaurants » (CHR) représente 6,5 % des volumes de boissons écoulés l'an dernier. La part des eaux plates et gazeuses étant plutôt faible (2,7 % des ventes totales; les 97,1% étant distribués par les magasins et les drives), tandis qu'un quart des bières est vendu par les CHR (soit 24,5%). Immanquablement, ce changement de mode de sortie a généré une modification des achats de boissons vers les drive et les magasins de proximité. De leur côté, les bars et restaurants ont opté pour la «  multi-identité » en s'adaptant toute au long de la journée aux habitudes des consommateurs. «  Une brasserie à la clientèle familiale durant la journée peut se transformer en bar nocturne branché la nuit tombée », indique Richard Caillot, directeur Nielsen-CGA.

Eaux minérales et bières à la hausse. Avec une progression de +4,6%, les eaux minérales sont des valeurs positives que ce soit pour les CHR que pour la grande distribution et le drive. Autre boisson plébiscitée : les bières (+3,6% sur l'ensemble dont +1,6% en CHR). Les boissons de type sof drink se stabilise avec une légère variation de +0,9% dans les cafés, restaurants.

Les spiritueux sauvés par le … mojito. L'effet mode du cocktail roi de l'été 2015 a garanti une bonne année pour les ventes de rhum (+8% au total, dont +13% en CHR), sans compter l'engouement croissant des consommateurs pour les rhums ambrés de qualité.

Le pastis prend l'eau. Les boissons anisés n'ont pas fait recette et perdent 3,6 % sur l'ensemble des ventes. Mais pas autant que les cognac qui chute de 6% dans la grande distribution, légèrement sauvé par un gain de +2% hors domicile.

Sources  http://www.nielsen.com

×

Faites-vous rappeler

Si vous ne souhaitez pas vous inscrire en ligne, ou voulez simplement des renseignements, laissez-nous votre nom et votre numéro de téléphone, et nous vous rappelerons dans les plus brefs délais.

×

Faites-vous rappeler

Fermer